Les autorités américaines accordent l’autorisation à Airbus et Boeing de vendre des avions à l’Iran

833
0
Partagez :

Airbus a reçu une licence qui l’autorise à vendre 17 moyen-courrier A320 et des long-courriers A330.

Quant à l’avionneur américain Boeing, il a été autorisé à vendre des avions à l’Iran. Grâce à l’accord donné par les autorités américaines de vendre l’Airbus et Boeing à l’Iran il lui est possible de rénover son parc aérien, mais également de rassurer les grandes institutions bancaires et les entreprises étrangères qui voudraient aller y travailler.

C’est d’abord, Airbus qui a été autorisé à vendre17 moyen-courrier A320 et des long-courriers A330. Airbus s’attend à obtenir une deuxième licence. Quant à Airbus, il annoncé qu’il a été autorisé par les États-Unis à vendre des avions à l’Iran ce qui n’est plus arrivé depuis la révolution islamique de 1979 qu’a connue l’Iran.

Abbas Arahchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères, a indiqué l’attribution de prochaines licences dans les semaines à venir suite à la rencontre l’Iran et les pays du groupe 5+1 réunissant les États-Unis, Russie, France, Chine, Royaume-Uni, Allemagne qui s’est tenue à New-York lors de l’Assemblée générale de l’ONU.

Iran Air qui est la compagnie nationale iranienne a procédé à la signature d’un accord de partenariat avec Airbus en janvier portant sur l’achat de 118 avions pour une valeur de plus de 11 milliards de dollars. Quant à Boeing, il a signé un accord portant sur 11 avions, un accord signé en juin. Le Trésor américain devrait donner son aval pour que les contrats soient conclus.

Une nouvelle bien accueillie

L’annonce sur les licences qui ont été accordées par l’Office pour le contrôle des avoirs étrangers (OFAC), ont été une bonnes Trésor américain, a été bien accueillie surtout que les autorités iraniennes ont longtemps dénoncé le comportement des États-Unis

Alors que l’accord nucléaire signé avec le groupe 5+1 est entré en application, le gouvernement américain maintient des sanctions à l’endroit de l’Iran suite à son programme balistique, parce qu’il soutien les groupes islamiques tels que le Hezbollah libanais ou des groupes islamistes palestiniens classés dans la liste des « terroristes » ou pour le nom respect des droits de l’Homme en Iran.

D’autre part, le Président iranien, Hassan Rohani a dénoncé la politique menée par le Trésor américain qui plombe les négociations entre les différentes banques et les entreprises internationales avec l’Iran ».

Grâce à ces licences données par l’OFAC l’Iran pourra donc rénover sa flotte aérienne. Mais pour l’instant aucune date n’a été donnée pour le début des livraisons d’avions. L’Iran dispose actuellement de 140 avions qui datent de 20 ans en moyenne. Pour se relancer, l’Iran devra avoir quatre cent à cinq cent avions de ligne selon l’Organisation iranienne de l’aviation civile.

Marine