Les étudiants de plus en plus séduits par le bachelor

903
0
Partagez :

Le bachelor continue de séduire les étudiants, mais dérange les universités.

Si le bachelor continue de séduire les étudiants, force est de constater qu’il n’arrange pas les affaires des universités qui furieuses demandent à l’État d’agir afin de remettre un peu d’ordre dans le premier cycle postbac. Les présidents d’université ont fait part de leurs mécontentements lors de la Conférence des présidents d’université (CPU) le 8 avril dernier qui a pour thème : « Bachelor et licence : stop à la confusion. ».

Aujourd’hui avec les diverses offres post-bac, il n’est pas toujours facile pour l’étudiant de prendre une décision pour sa formation future, cars hors mis la licence (cycle universitaire public), il devra choisir poursuivre ses études dans des écoles ou instituts qui lui proposent trois ou quatre années de formation juste après le bac.

Pour rappel, ces écoles et instituts offrent généralement une formation de Bac +5, mais ils mettent de plus en plus l’accent sur le Bac +3, c’est-à-dire le bachelor. Ce sont donc les écoles de commerce qui sont de plus en plus favorables au bachelor et les cursus rapportent chaque année entre 4 000 et 8 000 euros. En plus des écoles de commerce, viennent s’ajouter les écoles d’ingénieure publiques, les centres de formations des journalistes et d’autres établissements privés. En France, seules les universités peuvent décerner la « licence », le diplôme Bac +3 reconnu par l’État français. Les autres écoles et centres de formation n’offrent que le bachelor (bac +3).

Yoann