Immobilier : les prix vont poursuivre leur chute en 2016

1210
0
Partagez :

Les économistes du Crédit Agricole espèrent une année moins active qu’en 2015 sur le marché immobilier, suite à une hausse possible des taux des crédits immobiliers.

Les professionnels de l’immobilier prophétisent tous une année 2016 propice au marché immobilier. 67% d’entre eux se disent optimistes, alors qu’ils n’étaient que 35% l’an passé il ya à peine un an, selon un sondage réalisé par CSA pour le Crédit foncier. Les économistes du Crédit Agricole comptent eux aussi sur un marché immobilier «dynamique». «Les taux de transactions devraient demeurer en hausse, mais en léger recul d’environ 5% dans l’ancien», jugent-ils.

Hausse espérée de 10% dans le neuf

Selon leurs prévisions, les traités devraient au contraire, connaitre une hausse de 10% dans le neuf. La demande pour le logement demeure importante en France. Elle est appuyée par «de nombreux facteurs structurels: le désir d’accéder à la propriété, une démographie assez active, la décohabitation, la pierre valeur importante, la préparation à la retraite». Parallèlement, la dernière version du PTZ lancée le 1er janvier pour deux ans devrait maintenir le marché, notamment dans le neuf.

Les prix pourraient baisser de 1,5 % en moyenne

Pourtant, les économistes de la banque verte avouent être prudents. Ils reconnaissent des facteurs circonstanciels qui peuvent entacher la reprise du marché. «La croissance va rester assez faible à 1,2% et le taux de chômage à peu près fixe à un niveau élevé», détaillent-ils.

Ceux-ci devancent par ailleurs une légère élévation du taux de l’OAT à 10 ans, sur laquelle sont réévalués les taux des crédits immobiliers. «Il n’est pas facile de prévoir l’oscillation et le timing de la remontée des taux», indiquent-ils. Elle devrait pourtant être réduite en 2016, mais devrait continuer dans les années prochaines. Toute augmentation des emprunts d’État Français, fera instinctivement monter le taux des crédits immobiliers.

Yoann