Maroc : fraude massive au baccalauréat

1009
0
Partagez :

La nouvelle a été annoncée lundi par le porte-parole de la police dans un communiqué publié par l’agence de presse officielle MAP, évoquant, 7 personnes suspectées d’avoir tenté de publier les sujets du baccalauréat quelques jours avant le début des épreuves.

Mis aux arrêts, ces personnes sont donc accusées de faire partie d’un groupe de personnes qui ont créé et gérer des pages sur les réseaux sociaux pour faire fuiter des épreuves du baccalauréat ». L’âge et la profession des personnes interpellées n’ont pas été divulgués par la police.

La semaine passée, c’est environ 90 personnes qui sont, pour le moment, accusées d’avoir participé à cette expérience de fraude au baccalauréat au Maroc qui ont été interpellées et mises aux arrêts.
Environ 306.000 lycéens ont passé les épreuves du baccalauréat depuis le début du mois de juin. Selon le ministre de l’éducation environ 3 048 tentatives de fraude ont été recensées durant les examens.

Pour mieux combattre les fraudes à l’école, le gouvernement et l’opposition marocaine ont voté un projet de loi contre la fraude à l’école. Le texte n’est pas encore entré en vigueur, mais il prévoit des peines de prison allant de (2 ans maximum) et des amendes (20 000 dirhams soit 1900 euros).

Marine