Annulation de mariage : comment ça fonctionne ?

528
0
Partagez :

Le mariage est une cérémonie organisée dans le but d’unir deux personnes face à la loi. Cette action importante peut toutefois se trouver annuler pour diverses raisons. En effet, certains couples peuvent décider d’engager une procédure de divorce pour mettre fin à cette relation. Pour d’autres cas, le mariage peut être annulé par divers procédés.

Procédure de divorce

Le divorce est un acte de plus en plus courant en France. Lorsque deux personnes ne souhaitent plus être engagées l’une envers l’autre par le mariage, la justice peut mettre fin à cette liaison par une procédure de divorce. Dans le cas d’un divorce, les époux doivent être accompagnés d’un avocat pour les aider tout au long de cette démarche. Certains avocats sont spécialisés dans cette branche, vous pouvez donc vous adresser à un Cabinet d’Avocat en divorce à Paris si vous le souhaitez.

Les époux peuvent être d’accord sur les diverses modalités du divorce, dans ce cas on parle de divorce à l’amiable. La procédure de divorce est donc généralement plutôt courte puisqu’aucune négociation n’est nécessaire. Le juge prononce donc le divorce avec la mise en application des termes énoncés.

Dans la majeure partie des cas, les époux ne sont pas forcément accordés sur les termes du divorce. A ce moment là, les négociations peuvent être plus ou moins longues, les avocats aident donc les époux dans les démarches qu’ils entreprennent. Le juge peut être amené à trancher afin d’aboutir à une solution qui lui semblera plus juste.

Procédure d’annulation de divorce

Après une cérémonie de mariage, il est également possible de le faire annuler. Cette annulation du mariage peut intervenir dans certains cas très précis. En effet, le mariage est basé sur un consentement mutuel des deux époux. De plus, les époux s’engagent dans un procédé de vie commune et acceptent les droits et les devoirs qui sont propres au mariage.

Le mariage peut être annulé s’il est prouvé que l’un des deux conjoints n’a pas été consentant à ce mariage. En effet, certains mariages sont prononcés sans l’accord volontaire d’une des deux parties. Par exemple, l’un des conjoints peut avoir été menacé de violence pour accepter le mariage. Dans ce cas là, le conjoint victime peut demander une annulation de son mariage pour non consentement.

D’autres raisons peuvent être invoquées pour demander la nullité d’un mariage. Pour pouvoir être accompagné dans cette procédure, il est conseillé de faire appel à un avocat compétent pour comprendre plus facilement toutes les étapes.

Marine