Arnaque à la pesée

442
0
Partagez :

On connaît le scandale des filets d’un kilo de légumes du supermarché qui n’en contiennent que 800g. Mais les producteurs et les supermarchés ne sont pas les seuls à gruger et l’arnaque à la pesée est également monnaie courante chez les clients. Crise économique ou esprit de filouterie, tout le monde semble avoir une raison de frauder la pesée.

Pesée frauduleuse aux fruits et légumes

C’est une pratique connue et assez courante qui consiste à soulever légèrement le sachet au moment de la pesée. Une variante consiste à rajouter un ou deux légumes dans le sachet après la pesée. Comme toute arnaque, pour être efficace, elle doit être discrète, ce qui n’est évidemment pas le cas de ceux qui se sont faits pincer. Comme ce jeune couple, dont la femme était enceinte, qui avait étiqueté un filet de 5kg de pommes de terre au prix de 2kg. L’écart flagrant et répété sur d’autres sachets a fait tiquer la caissière, qui a vérifié et mis à jour l’arnaque grossière. Pendant que l’homme s’était carapaté, la femme, sommée de retourner peser la totalité de ses fruits et légumes, a renoncé, préférant payer ses achats sur le tapis et abandonnant le reste aux bons soins des employés.

Une sanction plus lourde que les légumes volés

Autre cas, celui d’un couple, à L’Aigle, qui a été repéré au bout de cinq mois grâce à des oignons à 0,01 centimes d’euros et une carte de fidélité bien renseignée, et qui a écopé d’un mois de prison avec sursis, malgré les “lourdes difficultés financières” et la procédure de surendettement évoquées.

Une bouteille de whisky au prix d’un kilo de carottes

Une autre arnaque à la pesée célèbre, celle des caisses automatiques. Celle-ci consiste à peser une bouteille d’alcool fort au rayon fruits et légumes et à coller l’étiquette à la place du code barre d’origine. La caisse automatique, qui ne vérifie que la correspondance entre le poids et le code barre, est ainsi trompée facilement. Rendue populaire par une vidéo sur Youtube, cette pratique a inspiré un jeune homme qui a poussé le bouchon un peu loin en pesant sa bouteille au prix du kilo de carotte. Son manège avait été repéré bien avant son passage en caisse où, au cas où il aurait échappé à la vigilance des agents de sécurité jusque là, le prix dérisoire de cette bouteille d’alcool fort n’aurait pas manqué d’éveiller les soupçons.

Les magasins ont donc beau s’équiper des balances les plus précises et les plus performantes, auprès de spécialistes en matériel de pesage comme JacPesage, il faudra toujours faire attention aux personnes mal intentionnées, qui font d’elles leurs complices.

Marine