Page 1 / 33912310Dernière »

chanson cherche groupe (pop rock)

N’hésitez pas à me contacter….

Obsession

 

 

Femme virtuelle,

Irréelle,

Elle se dessine dans mon lit.

Elle m’attire par quelques gestes sensuelles,

Et me rappelle,

Qu’elle fuira avec la nuit.

Oui c’est un rêve,

Une trêve,

Et pourtant j’en crève,

J’aimerai tant qu’elle prenne vie.

 

Alors je la prends,

Face au vent,

Qui nous surprend et nous envole au paradis.

Oui je la prends,

Face au vent,

Quand soudain,

Elle me pousse dans le vide de ma vie.

 

Je me raccroche à mes draps mouillés,

Elle est sûre d’elle et sans remord,

Alors que moi je tremble et je m’évapore,

Chaque fois que sa main blanche, sans hésitée,

Effleure mon corps.

Comme tu es belle,

Mon irréel,

Tes yeux sont ciel,

Et ta chevelure feu traîne dans la poussière,

Je m’empêche d’ouvrir les yeux,

Sur une réalité dont je ne suis pas fier !

 

Alors je la prends,

Face au vent,

Qui nous surprend et nous envole au paradis.

Oui je la prends,

Face au vent,

Quand soudain,

Elle me pousse Dans le vide de ma vie.

 

C’est trop cruel,

Le réveil,

Le soleil,

Qui brûle mes yeux et me rappelle,

Les réalités,

Que je n’ai plus envi d’embrasser.

Je veux mon infidèle,

Qui s’évapore dès que le jour s’est levé.

Elle poursuit la lune,

Court nue sur des dunes,

Et se baigne dans des océans trop bleus pour être vrais,

Quand  soudain devant moi elle apparait !

 

Alors je la prends,

Face au vent,

Qui nous surprend et nous envole au paradis.

Oui je la prends,

Face au vent,

Quand soudain,

Elle me pousse dans le vide de ma vie.

 

 

 

Elle me rend fou,

Je vais la tuer,

Je suis maintenant jaloux des étoiles,

Qui l’invitent à danser.

Faudrait que je mette les voiles,

Mes jours sont flous,

Mes nuits agitées,

Je n’ai plus le goût d’aimer.

Elle est là, tee-shirt mouillé,

Ses jambes sont immenses,

Et m’invitent à danser,

Faut plus que je pense,

Et que je me laisse aller.

 

Alors je la prends,

Face au vent,

Qui nous surprend et nous envole au paradis.

Oui je la prends,

Face au vent,

Quand soudain elle me pousse dans le vide de ma vie.

 

 

 

 

Post to Twitter

Paraphysique des droites

 » Nous aurons également à notre service de bons petits journaux payés grassement , chantant nos louanges , cachant nos fautes , nous prêtant plus de vertus qu ‘ à tous les saints du paradis . Nous en aurons d ‘ autres , et ceux – là nous les paierons plus cher , qui attaqueront nos actes , discuteront notre politique , mais d ‘ une façon si plate , si maladroite , qu ‘ ils ramèneront à nous les gens d ‘ esprit et de bon sens . Quand aux journaux que nous ne paierons pas , ils ne pourront ni blâmer ni approuver ; de toutes manières , nous les supprimerons au plus tôt .  »

Emile Zola ( 1840 – 1902 )  » Contes à Ninon ( 1864 )

Il n ‘ y a que des droites , cela est assez évident , surtout pour les anciennes générations . Souvenons – nous de la C.F.D.T du début des années 1970 qui était pour l ‘ autogestion , même si c ‘ était loin d ‘ être la même autogestion que celle voulue par les anarchistes autogestionnaires de la gestion directe . Et de même , toutes les manifestations des années 2000 sont bien paisibles et même plus réformatrices , en rapport aux manifestations révolutionnaires et revendicatives de la période 1968 / 1973 .
En 2012 les politiciens et politiciennes qui se prétendent de gauche , sont risibles et ridicules , à qui connaît un peu l ‘ histoire sociale et politique de son pays .
Car ce phénomène de la droitisation des gauches de la bourgeoisie , se confirme dans tous les pays du monde . La France est stalinienne , la France est fasciste , la France est nazie .

Le monde aussi d ‘ ailleurs . Cela est assez évident , sauf pour la nouvelle génération du faux poulet , et des mouchards électroniques . Cela est compréhensible , puisque leur référent est le mouchard électronique qui vous trace et vous fiche , et le poulet synthétique .
Mais il faut bien faire croire aux gens qu ‘ il existe encore une gauche , qui s ‘ intéresse à leurs problèmes de survie . Les Mélenchon , Hollande , et autres , en France , et chaque pays a les siens , qui sont des hommes de droite , et qui en sont encore à la retraite à 60 ans , la semaine des 35 heures , les nationalisations , et autres vieilleries réactionnaires , qui étaient déjà en retard d ‘ une réforme en mai 1968 .
Alors que c ‘ est la société spectaculaire marchande techno – industrielle , le capitalisme , qu ‘ il faut abattre , et donc aussi , toutes les droites , l ‘ extrême gauche , la gauche , la droite , l ‘ extrême droite , et les politiciens / politiciennes qui les représentent . Et moi au moins , je ne suis pas anonyme , j ‘ ai l ‘ audace de mes rimes . Et je suis seul contre tous et toutes , ou presque …

Les bourgeoisies sont donc représentées par leurs nombreux et divers composants historiques , contradictoires et nonobstant complémentaires .
Nous aurons quand même admis que la masturbation ( onanisme ) , pénienne ou clitoridienne , ne rendait aucunement sourd ou aveugle , mais par contre toute théorie qui nous dérange est taxée de masturbation intellectuelle . Et pourquoi serait-il de toutes façons , plus louable , de branler son vit ou son clitoris , plutôt que son cerveau ? Nous devenons vite des moralistes quand un texte théorique nous dérange . Il faut savoir que le véritable socialisme est contre le travail salarié , et il faut ne pas ignorer , justement , que le vrai communisme se situe de fait , hors et contre les courants historiques de la bourgeoisie , à savoir , l ‘ extrême gauche , la gauche , la droite , l ‘ extrême droite , ce qui fut peu dit ou jamais , sous cette forme .
Il s ‘ agit donc presque d ‘ une innovation théorique , qui déplaira très longuement , et c ‘ est logique , aux anciens / anciennes partisans / partisanes de l ‘ ancienne classification des cartels de la politique . Il s ‘ agit de l ‘ unification de la bourgeoisie dans ses quatre aspects principaux , qui sont eux – mêmes divisés en de nombreux autres aspects .
L ‘ ataraxie et l ‘ aponie ne sont pas du monde des bourgeoisies .
Le capital a le besoin impérieux de nombreux collaborateurs et collaboratrices , dont les plus haineux et haineuses sont de l ‘ extrême droite du capital . Mais les plus manifestes de ces ennemis /. ennemies de l ‘ humanité ne sont pas forcément ceux et celles que l ‘ on croie , les plus subtils / subtiles sont à long terme , bien plus redoutables …

 »  » Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l ‘ accent de la vérité , à rendre le meurtre respectable et à donner l ‘ apparence de la solidarité à un simple courant d ‘ air .  »

George Orwell ( 1903-1950 )

Toutes les bourgeoisies ont un socle commun . Elles ne veulent rien changer à l ‘ ordre existant des choses et des êtres .
La bourgeoisie d ‘ extrême gauche pense qu ‘ il peut exister une bonne police et une bonne prison , de bons militaires , une bonne science , un bon capitalisme .
La bourgeoisie de gauche , une bourgeoisie de fonctionnaires , très présente dans le milieu enseignant et des cadres directionnels de l ‘ administration publique , veut surtout que l ‘ on reconnaisse ses mérites et que les salaires soient proportionnés à ses mérites . Elle veut traiter les esclaves salariés mieux que ne le fait la bourgeoisie de droite .
La bourgeoisie de droite , avec une forte composante de la droite prolétarienne dont le rêve est de s ‘ embourgeoiser , pense que tout est joué à la naissance , avec de bons ou de mauvais gènes . Il s ‘ agit de s ‘ élever dans la hiérarchie professionnelle , pour gagner plus d ‘ argent , et ainsi de pouvoir devenir des propriétaires . Une partie de la gauche bourgeoise en est convaincue aussi .
La bourgeoisie d ‘ extrême droite , aristocratique ou populiste , essentiellement réactionnaire , croit fermement qu ‘ il y a des gens qui sont faits pour être des chefs et d ‘ autres qui sont faits pour être des subalternes . Elle est aussi xénophobe , militariste , intégriste , nataliste .

 » Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l ‘ histoire est la leçon la plus importante que l ‘ histoire nous enseigne .  »

Aldous Huxley ( 1894 – 1963 )

Chaque personne à une place qui lui est attribué à la naissance , de par ses gènes ou de par sa classe sociale et chacun / chacune doit rester à cette place , et ne plus la quitter .
Toutes ces bourgeoisies ont toutes le même mouvement de justifier leurs positions idéologiques , par une prétendue donne génétique de naissance . Et ce que peuvent dire les généticiens / généticiennes qui vont à l ‘ encontre du tout joué d ‘ avance par les gènes , ne les intéresse aucunement , et les faits n ‘ ont de l ‘ importance que quand ceux-ci peuvent s ‘ adapter à leur politique de la vie , qui n ‘ est que leur politique de la vie . D ‘ ailleurs , certains / certaines ont même pris la peine de  » lire  » des livres d ‘ Albert Jacquard , le généticien des populations , mais en le comprenant de travers , et même en le déformant .Car , tout ce qui ne rentre pas dans le signifiant des bourgeoisies , est soit censuré , déformé , adapté , récupéré , transformé , détourné , non compris , non entendu , sans valeur , ou parfois atomisé .
Et ainsi , au lieu de lire , par exemple , tout s ‘ apprend , rien n ‘ est génétique , ils / elles lisent , rien ne s ‘ apprend , tout est génétique .Car , les bourgeoisies n ‘ entendent bien que ce qui les arrange et elles gomment tout le reste .

 » Il faut sans cesse se jeter du haut d ‘ une falaise
et se doter d ‘ ailes durant la chute .  »

Ray Bradbury ( né en 1920 )

Tout ce qui n ‘ est pas signifiant pour elles ( les bourgeoisies ) , est inintelligence , masturbation mentale , et surtout en fait , inintelligible pour elles . C ‘ est comme si on leur parlait chinois ou hébreu . Leurs cerveaux sont codés de telles façons qu ‘ ils ne peuvent plus entendre et comprendre la moindre critique de la société spectaculaire marchande techno-industrielle . Car simplement dire la société , ne veut plus rien dire .
La société est marchande . La société est spectaculaire . La société est technologique . La société est industrielle . Comme l ‘ a bien démontré l ‘ ex – mathématicien Théodore Kaczynski ( né en 1942 ) dans son livre  » L ‘ effondrement de la société technologique  » .
Et cette société de l ‘ aliénation des uns et des unes par les autres , est vivement défendue par les diverses et nombreuses bourgeoisies ( extrême gauche , gauche , droite , extrême droite ) .
Certes , il y a la bourgeoisie ouvrière , la bourgeoisie intellectuelle , la bourgeoisie pauvre , la bourgeoisie riche , mais aucune de ces bourgeoisies n ‘ a jamais été contre les valeurs de la bourgeoisie originelle , justement . Elles sont d ‘ailleurs toutes parlementaristes .
Nous en sommes restés à des manichéismes enfantins , gauche , droite , ouvrier , bourgeois , sans voir que ces manichéismes sont eux-mêmes les garanties de la reproduction des bourgeoisies .

Penser contre les bourgeoisies , c ‘ est penser contre tous les manichéismes . Mais nous pouvons appeler aussi cela , la petite bourgeoisie , la moyenne bourgeoisie , la grande bourgeoisie , la très grande bourgeoisie , mais c ‘ est toujours la bourgeoisie , non ? en quoi sont différents ceux et celles qui se disent de gauche , d ‘ extrême gauche , de droite , d ‘ extrême droite ? Ils / elles disent quasiment les mêmes boniments . Et ils / elles mangent pratiquement les mêmes plats ( empoisonnés aux pesticides ) , vont voir souvent les mêmes films , regardent les mêmes programmes de télévision .
Il est bien évident que la société de l ‘ aliénation totale par les uns les autres , n ‘ a pas le moindre avenir humain .
Et nos corps s ‘ artificialisent et se technologisent de plus en plus . Nous avons des prothèses de toutes sortes pour remédier aux organes défectueux .
Il existe encore , ( pour combien de temps ) , un petit tabou sur les greffes de cerveaux via les têtes , et encore , cela s ‘ est-il fait jadis sur des chiens , en ex – URSS . Les  » fameuses  » expériences des laboratoires secrets russes sur les chiens bicéphales et autres …

 » Les travailleurs ont en mains la puissance la plus formidable et , s ‘ ils en prenaient une fois véritablement conscience et l ‘ employaient , rien ne pourrait leur résister ; ils n ‘ auraient qu ‘ à arrêter le travail , considérer les produits de leur travail comme leurs et en jouir .  »

Johan Caspar Schmidt dit Max Stirner ( 1806 – 1856 )

Tout pouvant se greffer en fait , après c ‘ est une question d ‘ éthique . L ‘ on y vient avec les visages . Et il n ‘ est pas impossible qu ‘ un jour , l ‘ on puisse carrément mettre sa tête et donc son cerveau , sur le corps idéal de son choix .
Et le trafic d ‘ organes , cela existe déjà , ce ne sont que les prolégomènes . L ‘ on changera de corps , comme de nos jours , l ‘ on change les seins des femmes . Sauf que là , le cerveau sera toujours le même , seul le corps changera . Et qui acceptera de léguer son corps à une autre tête / cerveau ? et tout ceci n ‘ est pas de la fiction , mais déjà de la pleine réalité ? vous pouvez / nous pouvons le croire . Et c ‘ est cela aussi le monde que veulent les bourgeoisies . Et ce que l ‘ on appelle le peuple de la bourgeoisie , lui ne fait que suivre ce que veut et fait la bourgeoisie détentrice des moyens de production . Ce sont les valeurs des bourgeoisies possédantes , que l ‘ on met dès le berceau , dans les têtes du peuple des bourgeoisies , qui ne sont que les bourgeoisies du peuple .
Et tout ce qui ne rentre pas dans ces  » valeurs  » des bourgeoisies , est déclaré charabia par ces mêmes bourgeoisies .

Et la bourgeoisie d ‘ extrême gauche , est la bourgeoisie le plus habile historiquement , à ce que le prolétariat de la bourgeoisie , ne puisse sortir de la bourgeoisie du prolétariat .
Rien , n ‘ est plus facile à comprendre , n ‘ est-ce pas ? Et ne nous vexons plus d ‘ être traités / traitées d ‘ inintelligents / inintelligentes , car encore une fois , l ‘ espèce humaine est tout , sauf intelligente . Le comprenons – nous ?
Les multiples courants de la bourgeoisie , extrême gauche , gauche , droite , extrême droite , ont tous leurs politiciens / politiciennes , leurs écrivains / écrivaines spectaculaires , leurs philosophes spectaculaires , leurs scientifiques spectaculaires , leurs artistes spectaculaires , leurs vedettes spectaculaires . Aucun de ces courants ne remet en question la conception bourgeoise de l ‘ existence , puisque chacun de ces courants est une composante de la bourgeoisie . Ces courants considèrent comme normal toutes les violences qui participent de la bourgeoisie , et ils légitiment même ces violences .
Mais toute violence qui se situe en dehors des multiples courants de la bourgeoisie est bien sûr honnie , calomniée , déstructurée , voir le plus souvent ignorée .
Et ce sont donc seulement ces nombreux courants de la bourgeoisie , en France et ailleurs dans le monde , qui détiennent tous les médias . Aucune autre parole que la leur , ne peut s ‘ y exprimer .

Ces multiples courants de la bourgeoisie sont sa meilleur protection et ils se nourrissent les uns / les autres . Et ils sont faussement différents . Ce sont les multiples réactions possibles de la bourgeoisie , avec de nombreux composants réactionnaires .
Il était temps que cela soit ouvertement dit .
Aucun monde nouveau , ne pourra jamais voir le jour , tant que ces nombreux courants de la bourgeoisie ne seront pas dénoncés et combattus . Car , ils seront toujours les ennemis de l ‘ émancipation humaine .
Nous devons étudier en dehors des universités . Nous ne devons/ devrons plus accepter aucune représentation par les multiples courants de la bourgeoisie , qui sont indispensables au bon fonctionnement de la société spectaculaire marchande techno-industrielle . Il n ‘ est jamais inutile , de toutes façons , de le répéter .
Un propriétaire veut défendre sa propriété , son idéologie , sa famille , sa fortune , son organisation , sa religion , sa croyance , son parti , son syndicat , et quelqu ‘ un / quelqu ‘ une qui n ‘ a aucune propriété de cette sorte à défendre , ou autre , n ‘ a rien à défendre , sauf la vérité , qui étudie l ‘ anatomie des très nombreuses bourgeoisies .

 » Le despotisme qui se propage sous le gouvernement de plusieurs , le despotisme sénatorial est aussi terrible que le sceptre des rois , puisqu ‘ il tend à enchaîner le peuple , sans qu ‘ il s ‘ en doute , puisqu ‘ il se trouve avili et subjugué par les lois qu ‘ il est censé dicter lui-même .  »

Jacques Roux ( 1752 – 1794 )

Nous savons donc maintenant ce que sont les bourgeoisies , et ce qu ‘ elles proposent . Un monde sans vie . Et à quoi bon voyager , puisque la vie est partout absente . Bientôt , ce sera le monde des artilects . L ‘ humain n ‘ y sera plus nécessaire . L ‘ on peut déjà s ‘ en passer de plus en plus . A quoi bon , nous rendre au restaurant , aller au cinéma , partir en vacances , en étant entouré partout de cadavres habillés ?
Et cela n ‘ est pas du  » pessimisme  » , ni de la  » paranoïa  » , mais de la simple observation .
Nous sommes d ‘ ailleurs un certain nombre à le penser .
Et à la naissance , nous ne sommes ni bons , ni mauvais , nous sommes simplement les produits manufacturés des différents courants de la bourgeoisie . Leurs produits sont dans nos têtes . Et c ‘ est ce que nous appelons notre  » libre arbitre  » … et il est bien difficile de nous déprogrammer de ces déterminismes bourgeois . Nous voudrons nous transformer pour changer de monde et nous serons comme des bébés à qui il faudra tout réapprendre .
Le monde n ‘ existe pas encore . Il faudra l ‘ inventer . Vous aurez / nous aurons peut-être compris trop tard , que vivre n ‘ est pas posséder , car toute possession est le contraire de la vie . Finalement , les pauvres qui espèrent devenir riches , n ‘ ont que l ‘ illusion des jeux d ‘ argent pour ce faire , un éventuel héritage , ou faire un braquage de banque . Ne vaudrait – il pas mieux faire une authentique révolution ( déjà en soi – même ) qui renverserait toutes les bourgeoisies ( extrême gauche , gauche , droite , extrême droite ) pour qu ‘ enfin la vie puisse voir le jour ?

Patrice Faubert ( 2012 ) pouète , puète , peuète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l ‘ invité sur  » hiway.fr « 

Post to Twitter

La vulve et le vit

Nous sommes nus
Sur le sable
La plage est notre étable
Entre ses jambes, ma tête
Et ma langue qui sort, pas si bête
Pour à sa vulve, faire une fête
Sa chatte miaule toute ouverte
Je la bois, toute offerte
Délicieuse, comme du beurre salé
Pour soigneusement, m’en désaltérer
De son côté, elle a ma sucette
Qui la régale, gentille minette
Elle a l’expérience de son âge
Pour à mon vit, mettre la rage
C’est un endroit désert
Propice à ce dessert
Son physique est de la gitane
Son ardeur jamais ne se fane
Et avec son orgasme qui se pâme
Puis après, mon secret outil
Dans sa délicate raie, j’introduis
De ce tourment, de l’organe habité
Corps apaisés, nous allons nous baigner
En toute nudité, au soleil
Avec un slip, cela n’est jamais pareil
Car dans ces conditions
Le vêtement est une prison
Le soleil nous fait l’amour
Le vent nous fait sa cour
C’est tellement simple, l’amour

Patrice Faubert ( 1998 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l’invité sur « hiway.fr »

Post to Twitter

Assuétude paraphysique

 » Si l’on pouvait se voir avec les yeux des autres, on disparaîtrait sur le champ  »

E.M Cioran ( 1911-1995 )

Il faudrait
Des vents contre la connerie
Comme
Le Bist Roz de l’Afghanistan
Le Ghibli de la Tunisie
Le Haboub du Soudan
Le souffle de l’Harmattan
Le Khamsin d’Egypte
Le Datou de Gibraltar
Le Nafhat d’Arabie
Le Mezzarlfoulousan vent glacial
Le Beshabar du Caucase
Le Samiel de la Turquie
Le Simoun ou Solano d’Afrique du Nord
Et tous les autres vents, puissants et forts
Contre la débilité
Comme ( née en 1944 ) Christine Boutin
Une tête d’affiche pour les crétins
Pour qui l’homosexualité est une abomination
Donc comme feu ( 1912-1954 ) Alan Turing, grand mathématicien
Cryptologue, père de l’ordinateur et de sa conception
De la base chimique de la genèse des formes, le théoricien
Et qui se suicida après de la persécution
Par des gens comme cette réactionnaire Christine Boutin
Ramassis de crétines et de crétins
Fascistes catholiques et réactionnaires
Oui, il faut sortir son révolver !
Et pourtant, je suis hétérosexuel
J’aime les vulves et les mamelles
Mais la réaction est laide, jamais belle
Comme les océans devenus acides
30 millions de tonnes de dioxyde de carbone
Qui se dissolvent chaque jour dans les océans
A la mer, l’humanité n’est pas bonne
Et l’adaptation génétique, hypothétique
Si les ptéropodes ne sont pas magiques !
Comme en 1994 au Rwanda, le génocide
A l’origine allemand, belge, français
Le colonialisme et ses méfaits
Pour de sordides intérêts
Au moins 10.000 morts et mortes par jour
Pendant plusieurs mois, l’horreur fait sa cour
Les massacres du capital sont toujours lourds !
Et aussi d’invisibles génocides
Multinationales et industries qui nous suicident
Comme le chrome 6 de nos chaussures en cuir
Allergène, cancérigène, cela va sans dire
75 pour cent, coucou, revoilà l’Asie
Et surtout le Viêt Nam qui des contrôles, fait fi
Surtout pour la vente de masse
Et c’est toujours de la crasse
Même y mettre le prix
N’est plus totalement une garantie
Et pour les pauvres, c’est la maladie
C’est le même processus pour les habits
Car la marchandise est devenue la vie
Il en faut pour toutes les bourses
Pauvres ou riches c’est la course
C’est la vie de la marchandise !
L’équivalent en 1960, de la production de plastique
C’est ce qui rejeté dans les mers, de nos jours
Et le plancton devenu du plastique, y’a un hic
Voilà l’aboutissement du gangstérisme politique
Au nom du profit, de dieu, de l’amour
Toujours du succès, jamais un four
Activation/inhibition, tic tac, tactique
Perturbation de l’horloge circadienne biologique
C’est la Grosse Bertha en plus lourd !
Le regard des autres est militaire
Et donc forcément réactionnaire
Nous avons des grades comme à l’armée
Dans la vie civile, c’est déguisé
Il faut s’inscrire dans une hiérarchie
Pour être écouté, pour avoir du crédit
Sinon, ce que vous êtes, vos pensées
N’ont aucune valeur, comme à l’armée
Docteurs, spécialistes, cadres supérieurs, les officiers
Et les simples soldats, employés, ouvriers
Et pire encore, si de quelque chose, vous n’êtes pas diplômé !
Même si les docteurs, spécialistes, cadres supérieurs
N’ont pour la plupart, aucune culture générale
Mais surtout des diplômes du fascisme libéral
Mais hors cela, leur inhumanité, leur inculture, font mal !
Hélas, comme à l’armée
Les officiers sont admirés et écoutés
Dominants et dominantes de la barbarie
Profit de la culture, culture du profit
Je préfère passer pour un demeuré
Un presque rien, au soleil de ma marginalité
La vie civile
C’est comme à l’armée
La hiérarchie à peine moins cachée
Pour qui sait encore observer
Quand tout participe de la réaction
Pour ne rien faire, il faut de l’imagination !
Le populisme du fascisme
Est le fascisme du populisme
Toujours la psychologie de masse du fascisme
Agressivité, compétition, ressentiment, profit, refoulement sexuel
Chômage, frustration, jalousie, comparaison, nationalisme, misère idéelle
Souffrance, racisme, etc, parmi le ciment réel
Car tout mot travaille et nous travaille
Le dire n’est certes pas une trouvaille
Selon nos expériences, nos conditionnements
Ainsi, tout mot nous ment
Des mots officiers
Des mots simples soldats
Des mots qui vont au combat
Mots pour soumettre, diviser, dominer !
Mots de révolte, de subversion, de révolution, en captivité
Ou détournés, pour mieux dominer !
Nous sommes le zoo de la domination
Images en attente de comparution
Le subconscient nous mène à la baguette
Nous tient en laisse, se fiche de nos têtes
Tout est en pilotage automatique
Nos noyaux gris centraux qui nous font idiots
Pensées, comportements, critiques, c’est pas beau
95 pour cent de notre comportement est automatisé
Nous n’avons plus à y penser !
Le monde est un hôtel
Seulement pour le riche ou l’intellectuel
Pas dans le monde réel
Où la misère n’est jamais belle
Le travail de l’identité
Est devenu l’identité du travail
Je travaille donc je suis, vaille que vaille
Alors que 900 usines ont fermé
En France, ces deux dernières années
L’économie de l’acier est délocalisée
Voici l’économie touristique et des services
L’industrie n’est plus la miss
C’est l’organisation du vice
Reniement achevé de l’être humain
L’économie rime avec néant, avec faquin
Fini aussi les savoir-faire, les métiers
Le capital sait tout délocaliser, tout transformer
Jamais, la peine de vie
Sous bien des formes, la peine de mort
En Chine, 4500 environ, par an
Mais là, c’est seulement pour le vol et le crime
Car le travail aussi tue, mais c’est moins voyant
Pour les prolétaires, le même châtiment
Ce sont les lois du capital, c’est banal
Il faut abolit l’Etat et les classes sociales !
Le capital raffole du paradoxe social
Comme en France, la protection sociale
Qui fut au plus haut sous ( né en 1926 ) Giscard d’Estaing
C’est le PIB de 1978, je ne joue pas au plus fin
Et l’IVG, majorité à 18 ans, pas la peine de mort, je sais bien
La gauche française est si ridicule
Le programme social elle l’émascule !
Comme la bureaucratie administrative
Qui embête les personnes très âgées
Qui n’ont même pas le droit à la tranquillité
Pour les escroquer ou les exploiter
Il ne faut plus rien
Il ne faut que des êtres humains
Qui prennent enfin leurs vies entre leurs mains
Sans aucun chef, leader, dominant, ou autre coquin!
Nous sommes sous anesthésie générale
De l’isoflurane pour notre quotidien en bocal
Ou un peu de fièvre
Dans le marche ou crève
De l’eau sous certaines lunes
Europe, Encelade, Titan
Même sous les glaces, c’est palpitant
Avec ou sans la thune
Une planète des singes ?
Ils ont aussi des méninges
Et pour l’addition
Entre 2 nombres de points
Seule différence, 94 pour cent, pour les humains
Et 76 pour cent, pour les singes, ils sont malins
Tous les êtres vivants savent compter
D’une méthode l’autre, c’est exprimé !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l’invité sur  » hiway.fr  »

Post to Twitter

Les dépossédés

Les dépossédés
N’ont aucune patrie
Les dépossédés
N’ont aucun parti
Les dépossédés
Ne sont pas algériens
Ne sont pas français
Ne sont pas allemands
Ne sont pas chiliens
Ne sont pas russes
Ne sont pas africains
Les dépossédés
Ne se veulent rien
Se vouloir quelque chose est fruit amer
C’est la matrice de toutes les guerres
Les dépossédés
Ne vont pas manifester
Ne veulent rien remplacer
Les mentalités doivent se transformer
Toutes les religions et les idéologies
Sont des possessions, pour l’esprit déformé
Tout ce qui est connu
Est sans aucune valeur
Et c’est toujours l’inconnu
Qui fait notre grande terreur
Tous les ismes sont dans l’erreur
De l’être humain, font le malheur
Toutes les politiques sont une maladie
Le vrai contraire de l’anarchie
Tant qu’il y aura des militants
Partout, il y aura du sang
Le militant est un croyant
L’idée le possède, c’est un dément !
Le religieux, le militant; le croyant
Trois familles d’un même fanatisme
Qui sont à la vie, un perpétuel cataclysme
Ce sont des militaires, le même mouvement !
Qui pense comme nous, a du talent
Et sera encensé par son camp
Qui s’oppose à eux et elles, sera lapidé
Sera moqué, calomnié, nié, ignoré
Le fanatisme de l’idée
Est l’idée du fanatisme
Avec son règlement tout préparé
Et quelques célébrités utilisées
Pour ainsi, se faire financer
Tous les ismes fonctionnent ainsi
Même celui qui se réclame de l’anarchie
La célébrité nous donne du talent
Comme l’argent nous rend puissant
Et si cela vaut tant
C’est donc, forcément intelligent !
La célébrité fait le talent
Le talent ne fait pas la célébrité
Comme le clochard avec l’habit du savant
Toute idée arrêtée
Est une idée aliénée
Est une idée camisolée
Et toutes nos idées sont arrêtées !
Par la police de nos pensées
Des pensées arrêtées
Et donc pleines de préjugés
Sur les gens
Sur les évènements
Sur moi, sur toi, sur il, sur elle
Sur nous, sur vous, eux, elles
Les dépossédés
Ne sont pas dans hier, demain
Seulement dans aujourd’hui, sans fin
Nos idées arrêtées
Sur des évènements, sur des gens
Ne sont jamais détachées
Elles sont possédées par l’idée
L’idée que nous nous faisons de l’idée !
Les femmes et les hommes sont possédés par leurs idées
La pensée du détachement
N’est pas le détachement de la pensée
Le fonctionnement du monde
Est aux idées, sa ronde
Nos existences, uniquement, se quémandent
Dans la société spectaculaire marchande
Et sa suite techno-industrielle
Qui veut toujours se faire belle
Toutes les vedettes spectaculaires
En sont le miroir, les bonnes et mauvaises affaires !
Quand nous jouons ce jeu truqué
De différentes façons, nous sommes récompensés
Nous sommes en gloire, aimés, reconnus
Dans le cas contraire, nous restons inconnus
Vilipendés, incompris, rejetés, méprisés, plagiés
Les dépossédés
Ne se veulent, ni ceci, ni cela
A nos valeurs, ils sont des étrangers
Ils ne sont, ni juges, ni policiers
Ni censeurs, ni avocats
Personne ne les voit
Personne ne les entend
Toujours dans leur temps
Toujours hors du temps
A chaque instant
La vérité devient mensonge
A chaque instant
La réalité s’évanouit comme un songe
C’est le couple d’un jour
Qui fait juste un tour
Et que nous croyons pour toujours
C’est la mère et son enfant
De l’instant figé dans le présent
C’est l’océan des apparences
C’est l’illusion de la romance
Comme le capitalisme humanitaire
De conception forcément réactionnaire
Qui maintient les pays pauvres en tutelle
De la dominance, avec sa solution, à elle
De cette gabegie, Haïti, est l’exemple formel !
Nous ne savons plus, qui est qui
Nous ne savons plus, qui manipule qui
Dans n’importe quel gouvernement
Dans n’importe quelle organisation
Dans n’importe quelle obédience
Le ver est dans le fruit
Tous les coups sont permis
A qui veut faire du profit
Et le vote par dépit
En France et ailleurs, dans d’autres pays
Jouant de l’abstention, élira (née en 1968) Marine Le Pen
Et les yeux se rempliront de peine !
L’irréflexion est amie de la déception
Le ressentiment est le copain de la frustration
L’information n’est pas les faits divers
Le fait divers est le produit de toutes les misères !
Pour se vider, scalper son égo
Se sentir plus léger, écrire, en étant incognito
Comme moi, il faut être un rigolo
Personne ne vous lit
Tout le monde vous chie
Mais nous nous amusons, c’est notre paradis !
Il ne faut jamais essayer
De plaire à toutes les pensées
Car quoi que nous fassions
Nous serons toujours détestés
Le codage nerveux est trop différent
Jalousie, envie, calomnie, mesquinerie
Tout ce qui nous attend
Surtout des amis de nos amis
Qui ne sont pas nos amis
Et qui de fait, sont nos possibles ennemis
Jalousie, envie, calomnie, mesquinerie
Plagiat, coup monté, usurpation, flagornerie
Au moins, quelqu’un l’aura dit
Un sans parti, un sans patrie
Un sans religion, un sans idéologie

Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l’invité sur « hiway.fr »

Post to Twitter

Page 1 / 33912310Dernière »