Page 1 / 35412310Dernière »

Gens de peu, gens de rien

Nous les gens de rien
Nous les gens de peu
Nous qui ne savons rien
Nous qui ne faisons rien
Les pas célèbres, les pas artistes
Les sans aucune trace, les sans aucune face
Nous les gens ordinaires
Nous les pas ceci
Nous les pas cela
Nous les inconnus
Nous les pas connus
Nous les fils de prolétaires
Nous les pas extraordinaires
Nous qui ne savons rien
Nous qui ne faisons rien
Nous les dominés / dominées
Nous les pas gradés / gradées
Mais au moins, et c’ est bien
Nous savons que nous ne savons rien
Mais au moins, et c’est pas rien
Nous savons que nous ne faisons rien
Gens de peu, gens de rien
Gens ordinaires, gens pas extraordinaires

Patrice Faubert ( 1974 ) pouète, puète, peuète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l’ invité sur  » hiway. fr « 

Post to Twitter

Surpopulation et paupérisation

 » Les fous ! Me laisser seul avec moi-même, eux qui me déconseillaient les mauvaises fréquentations !  »

Pierre François Lacenaire ( guillotiné en 1836 ) via le fameux film « Les enfants du paradis »

Encore une abstraction méphitique
De l’équité en paraphysique
Mais depuis que les espèces sont apparues
En voilà 99 pour cent déjà disparues
Comme 5 pour cent de l’ADN seulement
Chez l’humain a une fonction connue
95 pour cent, le reste, est non codant
Sans le savoir, qui l’aurait cru ?
Et puis même avec le chou
Nous avons 40 pour cent en commun, c’est fou
Avec la souris c’est 85 pour cent
Avec le grand singe chimpanzé, c’est au moins 95 pour cent
De séquences génétiques en commun
Tout ce qui vit est forcément cousin !
Et finalement, à part les psychopathes
Qui ne furent pas aimés, qui furent humiliés
Aucun être humain n’aime tuer
En voici quelques cartes
Pendant la guerre du Vietnam, c’est scotomisé
Pour chaque ennemi tué
Chaque soldat américain utilisa 50.000 cartouches
Donc, très très peu firent mouches
Pendant la guerre de 1940, c’est surprenant
1 soldat américain sur 5, sur l’ennemi, tira réellement
Sans compter le syndrome du stress post-traumatique
Car aucune guerre n’est empathique !
Maintenant c’est la guerre de la pollution généralisée
Dans le monde 300 millions d’asthmatiques
Polluants tous genres, bien variés
Allergène est aussi ma paraphysique
Comme les poils de chiens et de chats
Acariens, moisissures, tout un plat
Car le monde est trop propre, aseptisé
Et notre système immunitaire
Ne sait plus s’adapter, ne sait plus y faire
Et choc anaphylactique à la moindre poussière
Feu ( 1879-1962 ) Henri Wallon
Et son ( 1931 ) stade du miroir
Pour s’identifier, son soi, se voir
N’empêche pas de tourner en rond
De se poser de mauvaises questions
Ni ( 1970 ) le test du miroir ( né en 1941 ) de Gordon G Gallup
Cétacés, éléphants, chimpanzés, corvidés
Et autres bêtes oubliées, affreuses ou pin-up
Le même lien, boire, manger, copuler
Hélas, la surpopulation
Rime avec oppression et répression
Comme la paupérisation
Rime avec la contre-révolution
Comme les toxicomanes, les drogués
Qui n’importe qui peuvent voler
Certes, il ne faut pas en faire une généralité
Surtout, à la police, ils peuvent indiquer
Ce sont ( comme dans le film ) des  » Lacombe Lucien  »
Pour le fascisme libéral, c’est très bien
Si peu politisés, surtout si peu informés
Que toute dictature sait bien utiliser !
La pauvreté est du côté le plus fort
Facilement achetable, elle pue la mort
C’est l’armée de réserve de tout fascisme
Tout autant que l’ordinaire du fascisme
La pauvreté ne rend pas intelligent
Par le bas, c’est le nivellement
Elle rend idiot, violent, méchant
Ainsi, un noir pauvre
Est encore plus noir
Mais un noir riche
Devient blanc et n’est plus noir
Ainsi, un blanc pauvre
Est comme un noir
L’argent blanchit
La pauvreté noircit
Classes laborieuses
Classes dangereuses
Mais entre pauvres uniquement
Pas pour les riches, paradoxalement
Bref, la surpopulation et la paupérisation
Sont pour tout fascisme, une bénédiction !
Forcément, les pauvres ont des femmes à problèmes
Pour les riches, belles femmes faussement amènes
Et puis, c’est le retour de l’ordre moral
Plus aucune place pour l’esprit marginal
Il faut se conformer
A toutes sortes d’imbécillités
Pour baiser, pour manger, et surtout pour travailler
Ou alors tu peux crever !
Ce sont les riches qui sont solidaires
Les pauvres, eux, se font la guerre
Je l’écris, tant pis, cela va encore déplaire
Pas étonnant, dans ce temps si réactionnaire !
Et même chez des libertaires
Qui sont de parfaits autoritaires
Sans s’en rendre compte, toujours en compétition
Le sens inverse de toute vraie révolution
Ni inférieur, ni supérieur, à qui que ce soit
Voilà ma seule profession de foi !
Je ne peux rien t’apprendre que tu ne saches déjà
Mais il faut l’appliquer, c’est tout, voilà
Et la culture, les arts, la science, et tout le toutim, des bourgeoisies
Je m’en fiche bien, tout cela n’est pas l’anarchie
Tout cela n’est pas la vie !

 » A mon tour il faut que j’éventre
la vie afin de m’y vautrer
Qu’elle sente que je lui rentre
la pointe de mon coeur outré !

Jacques Audiberti ( 1899-1965 )

Plus aucune nation
Plus aucune patrie
Plus aucun parti
Plus aucune religion
Plus aucune idéologie
Plus aucune frontière
Plus aucun conflit
Aucune propriété et donc aucune guerre
Si nous voulons sur Terre, un jour, la vie !
Feu ( 1931-1989 ) Thomas Bernhard qui détestait les diplômes
Avait bien compris la supercherie
Une licence ou un doctorat, ce binôme
Ne récompensant qu’une infime petite partie
Dans tel ou tel domaine
Mais tout le reste est à la peine
C’est d’une infinie prétention
Et même sur une seule spécialité, c’est totale réduction !
Les étudiants et étudiantes sont complices
De cette farce qui met la modestie au supplice
Et puis le véritable étudiant
C’est toute sa vie, où l’on est, où l’on va
Et pas après le parchemin, on arrête tout
Cela cache son ignorance, et c’est tout !
Vive l’autodidacte, un ami
Basta l’étudiant, c’est un ennemi
Comme moi, tu sais que dalle, mon pote
Sur ton infatuation, je rote !
L’université
Le système ne fait que perpétuer
C’est l’assurance de sa pérennité
De ce monde, l’ouvrier est méprisé
Comme le conflit de territorialité
Entre Israêl et Palestine, encore la propriété
Il serait pourtant si simple de tout partager
Et d’en finir avec toutes les nationalités
Il faut pour cela, une totale mutation des mentalités !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l’invité sur  » hiway.fr  »

Post to Twitter

La panne

L’on tombe en panne
Déréglée la belle mécanique
L’on tombe malade
Faut passer le contrôle mécanique
L’on est mal
L’on va à l ‘ hôpital
C’est l’accident physique
De la vie salariale
C’est l’accident psychique
De la vie sociale
Des accidents de l’homme
Avec ses chirurgiens
Des accidents de l’automobile
Avec ses mécaniciens
L’on nous répare
Comme une voiture
Nous allons dans un garage
L’on nous retape
Et quand nous sommes sages
Nous pouvons retourner à la guerre
Nous pouvons retourner dans l’enfer
De la vie sociale
De la vie salariale
Du rythme économique
Qui n’est jamais le rythme biologique

Patrice Faubert ( 1970 ) pouète, puète, peuète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l’invité sur  » hiway.fr « 

Post to Twitter

Elle l’attend

Elle passe sa vie à l’attendre. Mais sa vie, sans lui, ce n’est rien. Juste des jours qui défilent, des poignées de secondes qui s’égrainent en vain. Par la fenêtre, elle guette son retour, il a dit qu’il venait ? Elle ne sait plus très bien.

La pendule martèle la course du temps qui file, elle connaît par cœur le bruit du carillon, un quart d’heure de moins, cela la soulage, chaque instant tourne une page et une nouvelle s’écrit. Au fur et à mesure, elle abreuve de soupirs inutiles le livre de son existence, plus de murmures que de cris. Cela vaut mieux que le silence même si la voix du vent la pétrifie. Elle croit y reconnaître la sienne, dans le souffle versatile qui chante sa nostalgie. Mais il n’y a que du vide, il n’y a que l’absence, et ses nuits s’émiettent à l’infini.

Depuis quand l’attend-t-elle ? Combien de semaines se seront écoulées ainsi ? Elle perd la notion de sommeil tant ses pensées braquées vers lui la rongent au gré des insomnies. L’aube et le crépuscule se poursuivent à toute allure, tandis qu’elle se languit, pensant à son futur lorsqu’elle sera auprès de lui. Lui qui ne donne pas de nouvelles, qui dit seulement qu’un jour il reviendra. Ça lui suffit pour attendre et à finir par aimer ça.

Jusqu’au moment propice où les saisons changeantes auront eu raison de son espoir, que ses rêves supplices auront pris la tangente et qu’elle remplira sa vie d’autre part. Alors sans même s’en apercevoir, et sans l’avoir voulu, ce matin-là, ce soir-là, elle ne l’attendra plus.

www.murielroland.com

Post to Twitter

Précis de la tyrannie ou les 64 bourgeoisies

 » Il n ‘ existe que trois véritables instincts chez l ‘ homme , boire , manger , copuler , tout le reste cela s ‘ apprend . C ‘ est du cerveau reptilien , même s ‘ il existe des zones relais dans le cerveau . Et si nous avons pu domestiquer le loup pour en faire un brave toutou , c ‘ est que l ‘ agressivité n ‘ est pas incluse dans le cerveau du loup .  »

Henri Laborit ( 1914 – 1995 )  » Lors d ‘ un passage à radio libertaire  » .

Les bourgeoisies nationalistes , patronales , syndicales , religieuses , organisationnelles , commerçantes , mafieuses , intellectuelles , artistiques , régionalistes ,sportives , corporatistes , sont toutes des classes sociales spécialisées , qui s ‘ interpénètrent et qui sont indispensables les unes aux autres .
C ‘ est le gros des troupes divisées dans leur unification spectaculaire marchande techno – industrielle , comme elles sont unifiées dans leur division spectaculaire marchande techno – industrielle .
Ce sont des classes sociales et prolétariennes qui se sont mélangées dans des sous classes qui étaient à l ‘ origine hermétiques les une aux autres .
Chaque bourgeoisie spécialisée et spécifique peut ainsi avoir son prolétariat .
Et ainsi la reproductibilité dans chaque classe de la bourgeoisie et du prolétariat , de restaurer toujours sa propre matérialité . C ‘ est l ‘ état des choses , les choses de l ‘ Etat .

Les soixante quatre bourgeoisies sont réparties en des groupes de bourgeoisie , différents mais complémentaires .
L ‘ extrême gauche est composée de quatre éléments . Une extrême gauche qui se veut la plus revendicative , et qui souhaite même une révolution , mais une révolution bien organisée et qui ainsi ne pourrait lui échapper . ( 1 )
Une gauche qui souhaite aussi une révolution , mais une révolution sans véritable révolution . ( 2 )
Une droite qui n ‘ est pas contre la révolution , du moment qu ‘ il s ‘ agit d ‘ une révolution par les urnes . ( 3 )
Une extrême droite qui elle , et bien que d ‘ extrême gauche , ne peut concevoir la révolution que par le suffrage universel , elle aussi , mais avec des députés censés représenter cette révolution . ( 4 ) Encore une fois , ce que vous appelez l ‘ Etat , est un ensemble de 64 bourgeoisies , de classes et de sous classes , courants ou sous courants .

 » Tout comportement complexe est le produit
non d ‘ une seule région , mais de plusieurs zones du cerveau spécialisées et interconnectées .  »

Carl Wernicke , 1848 – 1905 , ( neurologue et psychiatre )

Une gauche qui est formée comme sa consoeur , elle aussi de quatre compartiments .
Une extrême gauche qui ne refuse pas les contacts électoraux avec les quatre courants de l ‘ extrême gauche . ( 5 )
Une gauche qui accepte aussi les contacts électoraux avec l ‘ extrême gauche , lors d ‘ enjeux politiques majeurs . ( 6 )
Une droite qui bien qu ‘ ayant de l ‘ aversion pour l ‘ extrême gauche peut aussi accepter certains marchandages électoraux avec la droite et l ‘ extrême droite de l ‘ extrême gauche .( 7 )
Une extrême droite qui elle refuse toute alliance électorale avec la droite et l ‘ extrême droite de l ‘ extrême gauche . ( 8 )
Une droite qui est enveloppée par quatre bourgeoisies .
L ‘ extrême gauche de cette droite , souvent appelée gaullienne est parfois sociale , c ‘ est une droite économiquement peu raciste et xénophobe . ( 9 )

Une gauche qui comme son extrême gauche est contre la peine de mort , par exemple , mais déjà moins ouverte à l ‘ immigration . ( 10 )
Sur sa droite apparait déjà un racisme mal camouflé et une xénophobie éducative , et l ‘ école religieuse . ( 11 )
Sur son extrême droite , l ‘ on est pour la peine capitale , et l ‘ expulsion des étrangers en situation irrégulière . ( 12 )
A l ‘ extrême droite des bourgeoisies .
L ‘ extrême gauche de l ‘ extrême droite est elle aussi pour le parlementarisme et le suffrage universel . Elle est aussi pour des élections à la proportionnelle , elle est aussi pour la peine de mort pour les tueurs / tueuses d ‘ enfants , pour la castration chimique pour les violeurs , pour le bracelet électronique , plutôt que la prison dans certains cas . ( 13 )
La gauche de l ‘ extrême droite est pour la peine de mort pour les tueurs / tueuses d ‘ enfants , l ‘ école religieuse non obligatoire , est pour le suffrage universel à la proportionnel .( 14 )

 » Les fausses luttes spectaculaires des formes rivales du pouvoir séparé sont en même temps réelles , en ce qu ‘ elles traduisent le développement inégal et conflictuel du système , les intérêts relativement contradictoires des classes ou des subdivisions de classes qui reconnaissent le système , et définissent leur propre participation dans son pouvoir .  »

G.E. Debord , 1931 – 1994 , ( La société du spectacle , 1967 )

La droite à le même programme politique que l ‘ extrême droite de l ‘ extrême droite, mais avec le droit à des syndicats patronaux ou verticaux. ( 15 )
Comme sous Franco , où il y avait le syndicalisme vertical …
L ‘ extrême droite de l ‘ extrême droite est pour la peine de mort , l ‘ école religieuse obligatoire , la fin du parlementarisme , la fin du suffrage universel , la suppression des syndicats , pour des peines de prison à perpétuité . ( 16 )
Il s ‘ agit ici des quatre principales bourgeoisies et de leurs quatre courants principaux , ce qui nous fait ( 4 x 4 = 16 bourgeoisies . )
Mais tout ceci reste assez sommaire , somme toute , bien que paradoxalement exhaustif .
En effet , dans ces seize courants de la bourgeoisie , qui peuvent parfois se mélanger et se rencontrer , comme dans une infâme mélasse , il y a encore quatre sous courants dans chacune de ces bourgeoisies .

Nous ne pourrons , cependant , que les effleurer , tout en étant les premiers théoriciens de cette théorie des 64 bourgeoisies , nous ne pourrons que l ‘ évoquer globalement plutôt que dans le détail , car sinon il faudrait un livre entier pour se faire , et quel éditeur se risquerait à publier une telle thèse ?
Mais pour moi / pour nous , être exhaustif c ‘ est l ‘ être dans la théorie globale , et non dans le détail , et ainsi peu me chaut / peu nous chaut d ‘ avoir seulement quelques lignes pour l ‘ expliciter , plutôt qu ‘ un gros volume …
La grosseur des pages ne fait aucunement la valeur d ‘ une idée , estimons – nous , pour notre point de vue !
Donc , l ‘ on va retrouver à nouveau dans les seize principaux courants de la bourgeoisie , quatre sous courants , dans l ‘ extrême gauche de l ‘ extrême gauche , une extrême gauche , ( 17 ) , une gauche ( 18 ) , une droite ( 19 ) , une extrême droite ( 20 ) .

 » L ‘ Internationale Situationniste a ouvert une nouvelle époque en sachant achever l ‘ ancienne : les idées sont redevenues dangereuses . Le moment situationniste , dans la guerre de classes qui recommence aujourd’hui partout , est celui où le prolétariat apprend à nommer sa misère modernisée , y découvrir l ‘ immensité de sa tache , et d ‘ un même mouvement , renoue avec son histoire perdue : c ‘ est sa première victoire , l ‘ effondrement de l ‘ unité sociale factice que proclamait le spectacle .  »

Jaime Semprun , 1947 – 2010 , (  » Précis de récupération  » Editions champ libre ( 1976 )

Dans la gauche de l ‘ extrême gauche , une extrême gauche , ( 21 ) , une gauche ( 22 ) , une droite ( 23) , une extrême droite (24 ) .
Dans la droite de l ‘ extrême gauche , une extrême gauche ( 25 ) , une gauche ( 26 ) , une droite ( 27 ) ,
une extrême droite ( 28 ) .
Dans l ‘ extrême droite de l ‘ extrême gauche , une extrême gauche ( 29 ) , une gauche ( 30 ) , une droite ( 31 ) , une extrême droite ( 32 ) .
Dans l ‘ extrême gauche de la gauche , une extrême gauche ( 33 ) , une gauche ( 34 ) , une droite ( 35 ) , une extrême droite ( 36 ) .
Dans la gauche de la gauche , une extrême gauche ( 37 ) , une gauche ( 38 ) , une droite ( 39 ) , une extrême droite ( 40 ) .
Dans la droite de la gauche , une extrême gauche ( 41 ) , une gauche ( 42 ) , une droite ( 43 ) , une extrême droite ( 44 ) .

Dans l ‘ extrême droite de la gauche une extrême gauche ( 45 ) , une gauche ( 46 ) , une droite ( 47 ) , une extrême droite ( 48 ) .
Dans l ‘ extrême gauche de la droite , une extrême gauche ( 49 ) , une gauche ( 50 ) , une droite ( 51 ) , une extrême droite ( 52 ) .
Dans la gauche de la droite , une extrême gauche ( 53 ) , une gauche ( 54 ) , une droite ( 55 ) , une extrême droite ( 56 ) .
Dans la droite de la droite , une extrême gauche ( 57 ) , une gauche ( 58 ) , une droite ( 59 ) , une extrême droite ( 60 ) .
Dans l ‘ extrême droite de l ‘ extrême droite , une extrême gauche ( 61 ) , une gauche ( 62 ) , une droite ( 63 ) , une extrême droite ( 64 ) .
Ce qui nous fait un total de soixante quatre bourgeoisies , courants et sous courants compris . Après , bien sûr , chaque idiosyncrasie humaine va s ‘ exprimer dans ces courants et sous courants , de façon particulière .

 » Oui , voici maintenant le seul usage auquel puisse servir désormais le langage , un moyen de folie , d ‘ élimination de la pensée , de rupture , le dédale des déraisons , et non pas un DICTIONNAIRE où des cuistres des environs de la Seine canalisent leurs rétrécissements spirituels .  »

Antonin Artaud ( 1896 – 1948 )  » L ‘ ombilic des limbes  »

Ainsi pour ce qui concerne les rapports à la sexualité , il peut arriver que la gauche et l ‘ extrême gauche de l ‘ extrême droite soient dans un certain libertinage sexuel , ce que ne seront pas forcément la droite et l ‘ extrême droite de l ‘ extrême gauche .
L ‘ on peut imaginer un militant nationaliste ou une militante nationaliste , portés sur le sexe , et l ‘ on peut aussi visualiser un militant ou une militante de lutte ouvrière , qui sont très religieux dans le militantisme , et peu portés sur les choses du sexe , le plus souvent . Une sorte de confrérie des moines soldats .

Il est certain que les compartiments de ces 64 bourgeoisies sont perméables pour certains domaines , et complètement étanches pour d ‘ autres .
C ‘ est très compliqué , n ‘ est – ce pas ?
C ‘ est fini le temps du simplisme manichéen , droite , gauche , il n ‘ y a pas la gauche , la droite , mais des gauches et des droites . Et encore , en vérité , il n ‘ y a que des droites , que nous appelons gauche par le souci de compréhension et de clarification …

Mais nous admettons que dans toutes les soixante quatre droites de ces bourgeoisies de la bourgeoisie , il y ait des tendances sociales que nous pouvons dénommer des gauches .
Et puisque maintenant , même des universitaires , notamment en Italie , se posent la question de savoir s ‘ il existe encore une gauche …
Et ne confondons pas la recherche du plaisir qu ‘ offre la société spectaculaire marchande techno – industrielle , un plaisir toujours aliéné à l ‘ argent , et la couleur politique , avec le plaisir divagué par une recherche du plaisir complètement en laisse , aussi , et la recherche de plaisir / jouissance désaliéné des illusions télévisées et idéologiques .

L ‘ extrême droite de l ‘ extrême gauche peut – être bloquée au niveau des plaisirs sensoriels et sexuels , peut ne pas être libertine , alors que l ‘ extrême gauche de l ‘ extrême droite , voir seulement sa gauche , peut – être avide des plaisirs sensoriels et sexuels , et même donc , être libertine . C ‘ est seulement tranché dans une seule facette , quand il s ‘ agit de l ‘ extrême gauche de l ‘ extrême gauche ou de l ‘ extrême droite de l ‘ extrême droite .

 » Nous ne côtoyons que des satrapes : chacun – Selon ses moyens – se cherche une foule d ‘ esclaves ou se contente d ‘ seul seul . Personne ne se suffit à soi – même : le plus modeste trouvera toujours un ami ou une compagne pour faire valoir son rêve d ‘ autorité . Celui qui obéit se fera obéir à son tour : de victime il devient bourreau ; c ‘ est là le désir suprême de tous .  »

E.M. Cioran , (1911 – 1995 )  » Précis de décomposition  » Ed : Gallimard , 1949 )

Et encore plus nettement tranché dans les sous courants que dans les courants , bien entendu ! le comprenez – vous ? le comprenons – nous ?
C ‘ est tout à fait novateur , et nous n ‘ avons pas l ‘ habitude de jongler et de surfer avec la composition réelle et toujours scotomisée des 64 bourgeoisies de la bourgeoisie .
Cela semble abscons , mais c ‘ est simple , et cela seul permet de comprendre pourquoi rien ne change jamais vraiment , une bourgeoisie chassant et remplaçant l ‘ autre .
Et une bourgeoisie remplace une autre bourgeoisie , trop compromise dans les affaires malhonnêtes .

D ‘ une bourgeoisie l ‘ autre . Mais comme en caractérologie , autrefois , où il y avait le type émotif , non émotif , sanguin , nerveux , passionné , flegmatique , etc … mais jamais ou rarement un type pur , tous se combinant plus ou moins avec d ‘ autres …
La bourgeoisie de 1789 , nous a légué ses enfants . Une bourgeoisie toujours enceinte , toujours allaitante de ses 64 enfants .

Et l ‘ on peut dire , souventes fois , autant en quelques phrases , ce que l ‘ on ne saurait jamais dire , et surtout faire comprendre , en de gros livres .
Cela n ‘ est pas le détail qui importe , mais l ‘ ensemble , d ‘ autant plus , qu ‘ il y a l ‘ ensemble dans le détail , et le détail dans l ‘ ensemble .
Ainsi , il peut arriver qu ‘ un courant ou un sous courant d ‘ une extrême gauche , d ‘ une gauche , d ‘ une droite , d ‘ une extrême droite , se retrouve en accord , sur un point précis , entre un courant ou sous courant , complètement opposé au sien .

Mais , il peut survenir aussi un point de désaccord , sur un point précis , entre un courant ou sous courant , complètement apparenté au sien , dans un courant ou sous courant d ‘ une extrême gauche , d ‘ une gauche , d ‘ une droite , d ‘ une extrême droite .
L ‘ anarchie elle – même est en dehors des soixante quatre courants et sous courants des bourgeoisies de la bourgeoisie , même si elle – même , est fragmentée en quatre courants , une extrême gauche , une gauche , une droite , une extrême droite .

 » Quelque chose de bien dégueulasse . Tout le monde aujourd’hui est d ‘ accord avec le poème de Paul Eluard et la chanson de Georges Brassens . On se demande alors qui tondait ? applaudissait à la tonte ? … Qui mouillait au spectacle des filles aux seins nus badigeonnés de svastikas …
qui hurlait avec les loups ? Sans doute les mêmes qui braillaient quelques mois auparavant  » Vive le Maréchal ! …  » qui se détournaient alors du petit youde avec son étoile à six branches … Les mêmes … le grand nombre … la foule … les bons électeurs de toujours !  »

Alphonse Boudard ( 1925 – 2000 ) ,  » Bleubite  » , Ed : La table ronde

Mais l ‘ anarchie n ‘ a pas de sous courants , elle n ‘ a que des courants , qui sont au nombre de quatre .
L ‘ extrême droite et la droite de l ‘ anarchie peuvent parfois se présenter à des élections syndicales et régionales , ne pas être , dans les faits , systématiquement contre le vote électoral , ne pas être contre la prison inconditionnellement , l ‘ extrême gauche et la gauche de l ‘ anarchie , sont elles , contre le vote syndical ou électoral , contre la représentation , contre toutes les prisons , contre toute forme d ‘ autorité , contre l ‘ argent , contre le mariage , contre l ‘ Etat , contre la police , contre l ‘ armée …

La gauche de l ‘ anarchie dans une certaine mesure , l ‘ extrême gauche de l ‘ anarchie complètement .
Et toutes les soixante quatre bourgeoisies de la bourgeoisie , dans lesquelles pourraient parfois s ‘ intégrer la droite et l ‘ extrême droite de l ‘ anarchie , sont des bourgeoisies nationales , patronales , syndicales , religieuses , organisationnelles ,commerçantes , etc …

Et tous les courants et sous courants des 64 bourgeoisies de la bourgeoisie se retrouvent totalement épanouies dans ces bourgeoisies nationales , patronales , syndicales , religieuses , organisationnelles ,commerçantes , etc …
Et il y a bien sûr , une extrême gauche , une gauche , une droite , une extrême droite , dans chacune de ces bourgeoisies qui représentent des bourgeoisies spécialisées .
Chaque bourgeoisie peut ainsi participer à des manifestations qui lui sont nécessaires , selon son courant ou sous courant , afin de maintenir sa structure bourgeoise spécialisée en place .

Ainsi , chaque bourgeoisie a sa spécialité dans un courant ou sous courant , de son extrême gauche , de sa gauche , de sa droite , de son extrême droite .
Du commerce , du cinéma , de l ‘ édition , de la télévision , de la magistrature , de l ‘ art , de la sexualité , de la peinture , de l ‘ écriture , du sportisme , de la criminalité , de la culture , de la science ,de la politique , etc … de tout ce que vous pouvez concevoir . Point d ‘ expression possible , si l ‘ on ne fait pas partie de l ‘ une de ces soixante quatre bourgeoisies …

 » L ‘ AMIRAL
L ‘ amiral Larima
Larima quoi
la rime à rien
l ‘ amiral Larima
l ‘ amiral rien .  »

Jacques Prévert ( 1900 – 1977 )

Et beaucoup de nos détracteurs / détractrices qui ne manqueront pas , vont nous dire que nous déraisonnons , que je déraisonne , que je chapeaute , que nous chapeautons , et bien nous , au contraire , nous pensons / je pense que l ‘ équation d ‘ une possible révolution digne de ce nom , se trouve dans cette thèse , osée certes , et pas ailleurs !
Dans quelle bourgeoisie êtes – vous ? sommes – nous ? la une , la deux , la trois , la quatre , ect … jusqu’ à 64 .
Reportez – vous , reportons – nous aux chiffres en face de chaque bourgeoisie spécifique pour le savoir .

Idem pour l ‘ anarchie , dans quelle anarchie sont ceux et celles ( rares ) , qui ne sont pas dans la bourgeoisie ? n ‘ oublions pas que la droite et l ‘ extrême droite de l ‘ anarchie ont des ponts relais avec les soixante quatre bourgeoisies …
Un , deux , trois , quatre ?
C ‘ est comme le jeu de l ‘ oie.

Ici c ‘ est le jeu des 64 bourgeoisies , des 64 tyrannies ( avec la possibilité de deux ponts relais dans l ‘ anarchie ) , et voilà enfin , le premier jeu vraiment révolutionnaire de l ‘ histoire .
Chaque bourgeoisie , chaque tyrannie , étant une prison psychologique dont on ne peut s ‘ échapper que si l ‘ on sait justement , que c ‘ est une prison psychologique .
Vous saurez enfin où vous en êtes dans la hiérarchie des bourgeoisies de la bourgeoisie .
Les bourgeoisies de la bourgeoisie sont dans le temps psychologique et le temps économique . Nous n ‘ avons plus que le rythme économique qui nous a confisqué le rythme biologique .

Nous n ‘ avons plus que le temps psychologique , le temps des horloges , qui nous a kidnappé le temps de vivre .
Nous mangeons , nous faisons l ‘ amour , nous réfléchissons , nous nous divertissons , nous travaillons , nous faisons nos besoins , nous nous révoltons , etc … dans le temps séquestré par les soixante quatre bourgeoisie .
Amusez – vous bien et comme l ‘ aurait dit le prisonnier du fameux village , le mythique numéro 6 ( John Drake )  » Patrick McGoohan  » ( 1928 – 2009 ) Bonjour chez vous !

 » Même des jumeaux identiques , possédant des gènes identiques ont des cerveaux différents en raison des expériences différentes qu ‘ ils ont traversé au cours de leur vie .  »

Eric Kandel , né en 1929 , ( prix Nobel de physiologie et de médecine en 2000 )

Patrice Faubert ( 2010 ) , puète , pouète , peuète , paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l ‘ invité sur  » hiway.fr « 

Post to Twitter

Page 1 / 35412310Dernière »